Paroles d'hommes ! n°1

 

Parce qu'il est un sport collectif de combat, parce qu'il est pratiqué par des hommes (et des femmes) qui y mettent leur coeur, parce qu'il réclame de ceux qui y jouent courage et bravoure, le rugby se prête aux discours enflammés des entraîneurs, prêts à tout pour galvaniser leurs troupes.

Il y a de cela deux ans, le site Internet de l'hebdomadaire "Rugbyhebdo" demandait aux internautes d'écrire les plus belles paroles de coach entendues avant, pendant et après le match. Renvoi aux 22 a souhaité vous faire partager ces "paroles d'entraîneurs", toujours drôles, parfois poétiques, peut-être - de temps à autre - quelque peu enjolivées, qui ont fleuri sur les bords des terrains.

Aujourd'hui, première partie de ce florilège (attention, les propos sont parfois un peu...crus).

(NB Merci à Rugbyhebdo et à tous ceux qui ont laissé leur témoignage).


  "Les gars en face ils sont comme nous  ils ont 15 bras et 15 jambes"

"Si aujourd'hui on gagne, c'est la victoire"

"Mouillez les crampons si vous voulez ne pas avoir d'ampoules"

"Il y en a que 2 qui parlent sur le terrain : le 9, le 10 et le capitaine"

"Si ça continue, il va falloir que ca cesse"

  "On va pas leur jeter l'eau propre!"
Variante : "On ne pas jeter le bébé avec l'eau du train"

 "Les gars va falloir monter au traineau"

 " Les gars, il va faloir s'y mettre, sortir les mains des poches parce que si vos couilles explosent, yen a un paquet qui deviendraient manchots!"

 « Attention les gars, ces mecs en face, ils sont champions de France d'Angleterre » (avant un match amical junior contre un club anglais)

 "D'accord on mène mais il faut garder les pieds sur la tête"..."Y a plus de 3/4 que d'avants dans les regroupements. C'est plus du rugby, c'est le Bolchoï en plein air."

"Allez les gars vous avez fait le plus dur, il vous reste le plus raide"

« Allez les gars, on débute le match à fond !
Et quand t'en peux plus, ... accélère ! »

"Si on gagne pas on a perdu"
"A partir de maintenant, on fait comme d'habitude!"

 " Le résultat on s'en fout ce qu'il faut c'est gagner. "

 "Et pendant quinze minutes, je veux voir quatre vingt gonzes sur le terrain !"

 « Putain les mecs, j'espère que vous avez les nerfs parce que les quinze gonzes en face ils racontent partout qu'ils ont baisé vos mamans !!! »
« Je m'en fou de qui gagne tant que c'est nous. »

 « Bon les gars, il faut rester ludique. »

 « Les gars c'est maintenant à partir de dorénavant !... »

 « On va faire un échauffement court mais bref ! »

 « Les gars, rater un placage, c'est comme enculer un copain, ça ne se fait pas! »

 « Aujourd'hui on a le couteau sous la plaie… »

 « Si ils nous prennent pour des jambons, on va être sec, on va pas se faire fumer et ils prendront l'air du pays !

« Aujourd'hui les gars! on gagne........ou on gagne!!! »

 " Les gars un maul c'est comme une partouze, si on est mal placé on se fait enculer"

 "A partir de maintenant on change rien !"

"Aujourd'hui, c'est 150 % dans les côtelettes"

 « Liééééés les gros!!!!!!!!
Le rugby c'est un sport de compact »

 « Aujourd'hui on fait du rugby rugbystique... »

 « Les gars, il faut descendre de notre pied d'estrade. »

« Les enfants, aujourd'hui on est là pour ouvrir la boite à souvenirs!!!! »

 "Les gars, il faut pas se mettre martel en tête", le capitaine s'est soudain senti le besoin de surenchérir : "et que ce soit Pierre, Martel ou qui que ce soit, c'est pareil !!!!!!!"

Du temps où on considérait que le 12 était le premier centre et le 13 le second: "les gars, faites gaffe au grand 12 qui joue 13."

"Eh les gars, on est pas là pour enculer les canards...." ou "on est pas là pour faire semblant..."

 

(texte receuilli sur le site Renvoiaux22)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :